Sapin de Noël

 

6
MILLIONS

Le nombre de sapins vendus chaque année en France

Noël approche à grands pas et il est temps pour vous, comme pour 6 millions d’autres français de partir à la recherche de votre traditionnel sapin de Noël !

 

Optent pour un sapin naturel

85% des français préfèrent l’authenticité du sapin naturel, sa bonne odeur dans la maison, et l’idée d’un produit naturel. Les 15% restant optent pour un sapin réutilisable, qui ne perd pas ses épines et qui est plus économique.

85%

 

Mais que choisir si nous souhaitons être dans une démarche respectueuse de l’environnement ?
Planète OUI a mené l’enquête !

 


 

Un sapin artificiel ?

Gare aux fausses impressions : Si les sapins artificiels donnent l’impression d’être écologiques, puisqu’ils sont réutilisables : ils ne le sont pas du tout !

S’ils ne nécessitent pas d’entretien, leur bilan écologique (production, transport…) n’est pas très positif : considérez que vous émettez 48,3 kg de CO2 si vous choisissez un sapin artificiel contre 3,1 kg pour un arbre naturel.
D’après l’ADEME*, cela signifie qu’il faudrait conserver son sapin en plastique 20 ans pour limiter son impact environnemental… Or, les Français en changent en moyenne tous les trois ans.

Non recyclables, les sapins artificiels contiennent aussi des matières nocives lorsqu’elles sont incinérées : plastique mélangé à l’aluminium, flocages et guirlandes électriques parfois intégrées.  -> Il ne s’agit donc pas d’une solution plus écologique.

*Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

 

Alors faut-il opter pour un sapin naturel ?

Contrairement aux croyances, les sapins naturels ne sont plus arrachés de façon sauvage à leurs forêts, et sont cultivés d’une manière de plus en plus responsable.

L’Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN) encourage l’achat de sapins naturels français, issus d’une production agricole « raisonnée et contrôlée ». La grande majorité des sapins en France est cultivée sur une vaste superficie (environ 5000 ha) qui se trouve essentiellement dans le Morvan (Bourgogne) et en Franche-Comté.

Cependant leur impact sur l’environnement n’est pas nul non plus, du fait notamment de l’emploi de produits phytosanitaires, comme l’herbicide, qui empoisonne les nappes phréatiques. 

 

Dilemme

Le choix d’un arbre de Noël écologique ne s’arrête pas au simple dilemme « artificiel ou naturel ».

D’autres questions doivent se poser lors du choix de votre sapin :
L’arbre a-t-il été importé ? 
Comment a-t-il été transporté ?
Comment allez-vous le ramener chez vous ?

 

Le meilleur choix reste… de le fabriquer soit même à base de matériaux recyclés 

Pour réduire à néant l’impact environnemental de son sapin, une solution existe : le fabriquer soi-même. Une manière ludique, économique et écologique de décorer son salon pour les fêtes.

Pour les créatifs, il existe mille façons de concevoir soi-même son sapin de Noël sans causer de dommages à l’environnement.

Rien ne vous empêche non plus d’élire une plante verte de la maison pour la décorer, de former un sapin en carton recyclé, de faire un assemblage de branches en bois etc. Laissez-vous guider par votre créativité et osez l’originalité ! Et si vous avez des enfants, c’est une activité que vos loulous vont adorer – en plus de les sensibiliser.

 

Les coups de cœur Planète OUI

Planète OUI a sélectionné sur le web quelques créations réalisées à partir de matériaux de récupération pour vous donner quelques idées. 

L’épuré en bois, signé Charlotte

Le « tout en photo »

Le rigolo

Le cartonné, signé Marie Claire

Le « naturo-éco »

Le « Art-déco »

Et le « juste ce qu’il faut »

Y’a des idées à gogo

 

Et pour une déco écolo ?

N’oubliez pas que laisser des guirlandes de centaines d’ampoules allumées pendant plusieurs semaines pour les fêtes n’est pas ce qu’il y a de plus écologique.

Veillez donc à choisir des guirlandes dotées de LED ou d’ampoules basse consommation. Privilégiez aussi les modes clignotants qui consomment moins d’énergie que les modes standards.